Les 5 essais n’ont pas marché et cela aurait pu s’arrêter là. Ce que je n’imaginais pas un seul instant c’était repartir de ce cabinet avec un cancer alors que nous étions venus pour concrétiser notre rêve d’être parent.

Ce qui m’est arrivé est trop grave pour laisser cela de côté, tout effacer et faire comme si de rien n’était. Alors que je souhaitais donner la vie, j’ai failli perdre la mienne. Comment ne pas s’interroger après ce qu’il m’est arrivé ? Je me devais d’écrire mon témoignage pour prévenir les femmes et les hommes mais aussi pour aider les générations futures qui seraient un jour confrontés à leur désir de parentalité. Ce que je souhaite également c’est que mon histoire soit autant lue par les femmes que par les hommes car ils sont tout autant concernés.

Après un cancer, de nombreux traitements en PMA, il est temps pour nous de nous arrêter là. Comme m’a dit Julien un jour, il faut passer à autre chose car le destin a décidé que nous n’aurions pas d’enfants. Nous avons fait ce deuil, ce qui ne veut pas pour autant dire que notre vie n’en est pas moins enrichissante. Elle est juste différente et pas dans la norme sociétale actuelle. Ce qui compte désormais c’est d’avoir des projets à 2, de profiter de la vie et d’aller de l’avant comme nous le faisions avant de démarrer ce double parcours du combattant…

THE END

19 réflexions sur “Fin de l’histoire

  1. Merci à toi de t’être autant livrée sur ce blog, d’avoir partagé avec nous ton combat en pma, ton combat contre la maladie, et sur l’après…
    je vais suivre tes conseils et demander un suivi régulier.
    Prends soin de toi… et écris de temps en temps pour donner de tes nouvelles… 😘

    Aimé par 1 personne

    1. C’était important de raconter mon histoire. Il m’aura fallu un an et demi pour tout écrire.
      Merci de m’avoir lu. Peut-être que ce blog continuera sous une autre forme, je ne sais pas encore. A bientôt…

      Aimé par 1 personne

  2. Tu es courageuse d’avoir su te replonger dans ces épreuves douloureuses pour transmettre ton histoire. Ce risque de la PMA, je ne le connaissais pas et il faut en parler et alerter, c’est une belle chose de le faire. Une nouvelle vie s’offre à toi et je te souhaite de très belles choses à vivre…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup, c’était important de raconter mon histoire même si ce n’était pas évident de se replonger dans ce passé. Il fallait en passer par là pour me reconstruire. Merci en tous les cas de m’avoir lu. A bientôt.

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai honte de t’écrire que j’ai lu tes posts avec autant de voracité qu’un meilleur polar.
    Tu as mis des mots justes sur tes maux, j’ai tout ressenti dans mes tripes.
    Te lire m’a glacée, car cela m’a projetée dans ta situation. Mon timing PMA est le même que le tien, nous avons presque le même âge, et bon sang, qu’il est injuste que le sort s’acharne comme cela.
    Je te remercie d’avoir publié ce témoignage, vraiment.
    Et je te souhaite un avenir apaisé….

    J'aime

    1. J’espère dans tous les cas, que ton parcours en PMA sera plus fructueux que le mien…
      Il était important dans mon cas d’apporter ce témoignage même si je sais qu’il est difficile. Je souhaitais parler de la PMA qui ne marche pas et du lien éventuel avec le cancer, de cette « darskide » car je crois sincèrement que les médecins ne savent pas tout…
      Pour autant, personne ne souhaite pour l’instant l’évoquer… Je suis peut-être trop en avance mais je garde l’espoir qu’on en parlera un jour…

      J'aime

      1. En fait j’ai toujours une phrase qui résonne dans mon subconscient, qui dit que les femmes sans enfants sont davantage exposées aux cancers des organes génitaux, des seins. Faut que je recherche pourquoi j’ai toujours ça en ligne de mire….et d’où ça me vient ?

        J'aime

  4. bonjour miss. Dans les méandres des différents blogs que je suis et parcours de temps en temps, je viens de tomber sur le tien.
    Pour le moment, je n’ai lu que le dernier article mais il me fait tellement écho que je vais aller lire plus loin.
    Pour moi, c’est 15 traitements en 5 ans et puis fini… et puis j’ai dit je m’arrête là car j’ai tellement peur d’un cancer ou autre problème de santé car des femmes dans ma famille ont été touchées…
    Merci pour ton témoignage.

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s